Sign in / Join

Les tendances du marché immobilier

L’immobilier est un secteur très porteur qui promet à ses investisseurs un excellent retour sur investissement. Cependant, pour en bénéficier, il faut s’informer sur les nouvelles tendances du marché pour savoir le bon meilleur moment pour investir. C’est ce que nous vous invitons à découvrir dans le présent article.

Une augmentation des prix des logements anciens en France

Depuis l’année 2016, le marché immobilier révèle une tendance haussière des prix des logements qui s’est poursuivie jusqu’à présent. Selon les dernières informations obtenues des notaires concernant les chiffres, le marché a connu une évolution moyenne des prix de 7 % pour les anciens logements.

A lire en complément : Comment trouver un bon courtier immobilier pour votre investissement ?

Il s’agit d’une évolution moyenne sur le plan national en France. Néanmoins, l’Ile-de-France n’a enregistré qu’une évolution de prix de 2 % au moment où les régions environnantes enregistrent 9 %. Par ailleurs, dans les grandes villes de France, les prix sur le marché sont restés pratiquement stables.

La hausse des prix observée peut s’expliquer par la forte demande qui se faisait sentir depuis 2021. L’accroissement des besoins de plus grands espaces participe aussi à cette augmentation de prix.

A voir aussi : C'est quoi le titre de propriété ?

Le prix des logements neufs en baisse

Contrairement à ce qui est observé au niveau des logements anciens, les prix des nouveaux logements sont en baisse. De même, dans la ville de Paris, les prix régressent. Cette diminution dans la capitale française peut être évaluée à 3 %.

Ce phénomène s’explique par une légère baisse des chiffres de ventes et une diminution du nombre d’autorisations de permis de construire. Il faut aussi ajouter le report de certains projets immobiliers neufs et les logements neufs individuels qui priment sur les logements neufs collectifs.

Un nouveau record de transaction et l’engouement des investisseurs

Depuis la fin des confinements de 2020, le marché immobilier ne cesse d’atteindre de nouveau record en termes de transactions. En effet, l’année 2021 a été une année florissante pour les investisseurs. Ceux-ci ont obtenu 1 182 000 ventes dans l’ensemble, comme les 1 067 000 enregistrées en 2019.

Quant à l’année 2022, elle a maintenu le cap de progression avec d’importantes transactions. Le chiffre des ventes de cette année a atteint 1,1 million selon moneyvox.fr. Par ailleurs, selon les estimations pour 2023, les ventes de biens immobiliers pourraient être évaluées à 950 000. Les experts ont prévu cette légère décrue pour des raisons liées à des crises inflationnistes en cours.

Ainsi, les investisseurs ont leur regard tourné vers le secteur et en profitent énormément. Certains d’entre eux, résidant dans les métropoles, cherchent davantage à constituer un patrimoine de biens immobiliers. De plus, selon certains experts, la tendance irait de pair avec le mouvement important des populations qui éloignent leurs agglomérations des grandes villes.

La tendance à la hausse des prix dans les grandes villes

En parallèle de l'engouement des investisseurs, la tendance à la hausse des prix dans les grandes villes ne faiblit pas. Effectivement, le marché immobilier des métropoles attire toujours plus d'acheteurs, malgré des tarifs élevés.

À Paris, par exemple, les prix ont augmenté de 5 % en moyenne entre 2020 et 2021 selon une étude menée par MeilleursAgents. Le mètre carré y est désormais évalué à près de 11 000 euros pour un bien en bon état.

De manière générale, plusieurs facteurs expliquent cette flambée immobilière dans les grandes villes. D'une part, l'offre est limitée face à une demande qui ne cesse de croître : les biens immobiliers disponibles sont vite pris d'assaut et se vendent rapidement.

La situation géographique représente aussi un critère important : nombreux sont ceux qui recherchent aujourd'hui un logement proche du centre-ville ou encore dans un quartier attractif avec toutes les commodités nécessaires (transports en commun…). Or ces zones restreintes génèrent automatiquement une augmentation des prix. Toutefois, la crise sanitaire a peut-être changé certains paradigmes. On observe notamment chez certains acheteurs potentiels un nouvel intérêt pour s'éloigner.

L'impact de la pandémie sur le marché immobilier : vers une augmentation de la demande de maisons avec jardin

La pandémie a aussi eu un impact significatif sur le marché immobilier. Effectivement, de nombreux acheteurs ont commencé à rechercher des maisons avec jardin afin d'avoir plus d'espace pour travailler et se divertir chez eux. Cette tendance s'est particulièrement développée dans les grandes villes où la vie urbaine peut être étouffante en période de confinement.

Les professionnels du secteur ont noté une augmentation significative de la demande pour ce type de biens immobiliers depuis l'arrivée du Covid. Les maisons avec jardin sont maintenant considérées comme une priorité pour beaucoup, même si cela signifie s'éloigner des centres-villes ou accepter un trajet plus long vers leur lieu de travail.

Cette tendance est appelée à continuer, puisque la pandémie n'a pas encore été complètement éradiquée et que le télétravail devient une norme permanente dans certains secteurs. Les experts prédisent que cette demande accrue pour les maisons avec jardin pourrait entraîner une hausse des prix dans certains quartiers résidentiels.

Vous devez noter qu'il y a aussi eu une baisse notable de la demande pour les appartements en copropriété en raison des restrictions liées au virus (ascenseurs hors service, fermeture des espaces communs tels que les salles de sport et piscines). Les investissements immobiliers locatifs dans ces types d'appartements peuvent donc nécessiter davantage d'attention et d'études avant toute acquisition.

Il apparaît clairement que l'impact économique et social du Covid-19 fera partie intégrante du marché immobilier pendant plusieurs années encore. Mais quel que soit le type de propriété recherché, vous devez accompagner les acheteurs dans leur démarche.