Sign in / Join

Emploi : ces pays qui recherchent des travailleurs difficilement

Plusieurs pays ont mis en place des mesures avantageuses visant à attirer les travailleurs étrangers pour, entre autres, pallier le manque de main d’œuvre dans des domaines clés. En effet, des nations comme le Canada ou la Thaïlande ouvrent leurs portes aux travailleurs qualifiés du monde entier. Découvrez dans les lignes qui suivent un tour d’horizon des pays qui recherchent des travailleurs.

La Finlande

Sacrée « pays le plus heureux du monde » un nombre incalculable de fois, la Finlande a beaucoup de mal à attirer les travailleurs étrangers sur son territoire. En effet, ce pays doit composer avec le vieillissement de sa population, dont les proportions sont inégalées en Europe.

A lire en complément : Quelles sont les sept étapes pour faire son deuil ?

À titre d’exemple, la Finlande compte près de 4 seniors de plus de 65 ans pour 10 personnes en âge de travailler. Ce ratio devrait subir une augmentation d’ici la fin de la décennie et inquiète les autorités.

Le pays du soleil de minuit dispose pourtant de nombreux atouts comme un faible taux de criminalité ou encore un système éducatif très performant. Son climat jugé rude et son faible degré d’ouverture aux travailleurs étrangers constituent cependant sa principale faiblesse.

A découvrir également : Les plages paradisiaques de Bretagne, des havres de détente absolue

Les travailleurs ciblés par cette destination remplie de merveilles sont les experts en informatique ou les experts maritimes, pour ne citer que ceux-là. Vous disposez des compétences requises pour exceller dans ces domaines ? N’hésitez pas à postuler !

Pays qui recherchent des travailleurs : la Thaïlande

Les pays d’Asie constituent le plus souvent des destinations de choix pour les travailleurs expatriés à cause du faible coût de vie sur place par rapport aux pays occidentaux. La merveilleuse Thaïlande n’y fait pas exception.

Ce pays fait partie des principales nations qui recherchent des travailleurs étrangers. Pour cela, il a mis en place des mesures avantageuses pour les expatriés afin de faire face à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. Il s’agit, entre autres, de la suppression de la notification de résidence sur une période donnée, des avantages fiscaux ou d’un nouveau visa valable 10 ans proposé aux étrangers ainsi qu’à leur famille.

Ces mesures ont pour objectif d’attirer des travailleurs expatriés et qualifiés sur plusieurs années. Il est cependant nécessaire de respecter certaines conditions pour être considéré comme un travailleur qualifié en Thaïlande. Détenir un diplôme de niveau master ou pouvoir justifier d’un certain revenu au cours des dernières années est ainsi essentiel pour y travailler sereinement.

Le Canada, destination de rêve pour les travailleurs expatriés

pays qui recherchent des travailleurs

Le Canada fait partie des grands favoris en ce qui concerne les pays choisis pour l’expatriation. En effet, son dispositif nommé « Permis Vacances Travail » ou PVT attire de nombreux jeunes travailleurs chaque année. Ce pays peine toutefois à remplir ses quotas d’immigration à cause de la crise sanitaire et des différentes restrictions en vigueur.

Au Québec, les besoins en main-d’œuvre qualifiée sont si importants qu’une mission de recrutement à destination des expatriés francophones a été lancée. Plusieurs postes en ébénisterie, en tourisme ou en hôtellerie et restauration sont ainsi disponibles sur le site officiel « Guichet-Emploi ». Par ailleurs, la pénurie de main-d’œuvre est également bien présente en Ontario, surtout dans des secteurs comme la plomberie, l’enseignement ou la comptabilité.

Les différentes démarches administratives ainsi que les tests de compétences vont être allégés pour donner envie aux expatriés qualifiés et formés à l’étranger de travailler dans ce pays. De plus, il sera bientôt possible d’obtenir un certificat de travail sans devoir fournir une justification d’expérience de travail local pour les professions non liées à une accréditation obligatoire. Il s’agit d’une chance pour ceux qui souhaitent travailler dans ce pays.

L’Europe, un concentré de pays qui recherchent des travailleurs ?

Bon nombre de pays européens ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit de recruter des expatriés qualifiés. L'Europe constitue une véritable opportunité pour les « digitals nomads », ces travailleurs qui sont connus pour se déplacer constamment.

Dans l’optique de perpétuer l’économie locale, les pays comme l’Espagne et l’Italie ont mis en place différentes primes visant à faciliter l’installation des expatriés qui souhaitent travailler sur leur territoire.

La Géorgie, quant à elle, souhaite recruter en masse les travailleurs sans frontières grâce à son astucieux programme nommé « Remotely From Georgia ». Ce dernier propose un visa gratuit valable pendant un an et permettant de vivre et de travailler en toute liberté.

En Irlande, les startups ont la possibilité de recevoir des aides du gouvernement grâce au programme « Entreprise Ireland ». Par ailleurs, elles peuvent bénéficier d’un taux d’impôt sur les sociétés parmi les plus faibles d’Europe.

Les conditions à remplir sont cependant multiples. En effet, il faut être capable de monter une startup domiciliée en Irlande, réaliser un chiffre d’affaires d’un million d’euros sur trois ans et créer un minimum de 10 emplois.

La Grande-Bretagne propose des visas de travail qui sont réservés aux expatriés qualifiés ayant étudié dans les meilleures universités du globe. Ils doivent aussi avoir au préalable une offre d’emploi dans une société en forte croissance et située sur le sol britannique. Ces visas sont également accessibles aux entrepreneurs qui ont réussi à convaincre un investisseur solide.

Les secteurs d'activité les plus demandeurs en main d'œuvre

Les secteurs d'activité les plus demandeurs en main-d’œuvre varient selon les pays et leur économie. Les domaines scientifiques, techniques et de la santé sont particulièrement sollicités aux Pays-Bas. Effectivement, ces professions requièrent des qualifications élevées qui ne sont pas toujours disponibles localement.

En Suisse, le domaine de l'informatique est en pleine expansion depuis plusieurs années maintenant. Le manque de personnel qualifié y est criant et constitue un véritable frein au bon développement des entreprises suisses.

Le Royaume-Uni quant à lui recherche majoritairement du personnel dans le secteur de l'hôtellerie-restauration. Avec une industrie touristique florissante, ce domaine nécessite constamment une grande quantité de travailleurs.

Dans certains cas, la demande peut être spécifique à certains types de profils professionnels comme c'est le cas en Allemagne où les employeurs recherchent activement des ingénieurs spécialisés dans la production industrielle ainsi que pour les métiers liés à l'énergie renouvelable.

Aux États-Unis, l'industrie pharmaceutique connaît aussi un boom important avec une demande importante pour les professionnels ayant reçu des formations scientifiques avancées, notamment dans le domaine médical ou encore celui des technologies informatiques.

Tous ces pays font face à un défi majeur : comment attirer et retenir les talents internationaux ? Pour cela, ils vont miser sur divers avantages tels que : un milieu social accueillant ; une qualité de vie supérieure à celle de leur pays d'origine ; une vie culturelle riche et attractive ainsi que des perspectives professionnelles solides.

Une chose est certaine : si vous êtes qualifié et avez les compétences requises pour un emploi spécifique, vous pouvez trouver du travail partout dans le monde. Les employeurs potentiels sont souvent prêts à payer plus cher pour attirer des professionnels compétents qui peuvent aider leurs entreprises à se développer rapidement.

Les démarches à suivre pour trouver un emploi à l'étranger

Si vous êtes intéressé par un emploi à l'étranger, il faut bien se préparer pour maximiser vos chances d'être embauché. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre recherche.

La première étape consiste à faire des recherches approfondies sur le pays qui vous intéresse et sur les secteurs d'activité en demande. Vous devez aussi savoir si la connaissance de la langue locale est requise ou non.

Il faut rédiger un CV adapté au marché local. Les normes varient selon les pays et vous devrez peut-être adapter le format ou même ajouter une photo, ce qui n'est pas courant dans tous les pays.

Il convient ensuite de faire connaître votre candidature aux employeurs potentiels. Pour cela, plusieurs options s'offrent à vous : consulter des sites internet spécialisés dans l'emploi international ; solliciter directement des entreprises via leur site web ; contacter les agences locales d'intérim qui peuvent souvent proposer des missions temporaires avant une éventuelle embauche définitive ; participer à des événements professionnels comme des salons dédiés aux recrutements internationaux.

Une fois que vous aurez obtenu une offre d'emploi ferme, il sera temps de penser aux démarches liées au visa et aux autorisations nécessaires pour travailler aussi dans le pays en question. Les règles sont variables selon les contrées, mais toutes exigent certainement un permis spécifique pour pouvoir exercer son activité professionnelle sur leur territoire national.

Une expatriation réussie dépendra aussi de votre capacité à vous adapter aux différences qu'offre un pays étranger. La connaissance préalable de la culture locale ainsi que des coutumes et des traditions peuvent s'avérer utiles pour faciliter votre intégration.

Il est primordial d'être conscient des sacrifices liés à l'expatriation : séparation avec sa famille et ses amis ; adaptation à un nouveau cadre de vie ; apprentissage d'une nouvelle langue... Mais si vous êtes prêt à relever ces défis, travailler dans un pays étranger peut être une expérience enrichissante sur le plan professionnel comme personnel.