Sign in / Join

Les ratios financiers : calculs et explications

Sous forme de coefficient ou de pourcentage, les ratios financiers sont des outils de gestion. Ce sont des indicateurs utilisés pour conduire des analyse financière d'entreprise. Généralement, ils sont appréciés par le dirigeant pour suivre sont entreprises ou par des repreneurs d'entreprises et investisseurs. Il existe une grande variété de ratios. Découvrez-les ici.

Les ratios de structure

Ces ratios décrivent la structure d'un établissement. Ils sont souvent utilisés pour effectuer des comparaisons avec une entreprise concurrente. Pour cela, ils comparent des éléments du bilan d'une organisation pour étudier les moyens, les emplois, le patrimoine et les types de financement. Il existe trois ratio de structures. Primo, le ratio d'état d'outil. Il permet de connaître le niveau d'usure des immobilisations d'une société.

A lire également : Réduire son budget alimentation tout en préservant qualité et équilibre nutritionnel : astuces et conseils

Son calcul s'effectue par la division de la valeur nette des immobilisations par celles des immobilisations brutes. Secondo, le ratio d'immobilisation de l'actif. Il permet d'évaluer le poids des immobilisations corporelles par rapport au total du bilan et se détermine en divisant la valeur des immobilisations nette par le total de l'actif. Enfin, le ratio de liquidité se calcul en divisant l'actif circulant par le total de l'actif.

Les ratios de solvabilité

Il existe quatre ratios de solvabilité. Chacun d'eux répond à une question précise. D'abord, le ratio d'autonomie financière qui donne une indication sur le niveau d'endettement d'une société. Pour déterminer ce ratio, on divise les capitaux propres (fonds propres) par le total du bilan. Ensuite, le ratio d'indépendance financière est utilisé pour analyser l'équilibre financier d'une entreprise. Il est calculé en divisant le montant des fonds propres par le total des capitaux permanent.

Lire également : Comment économiser de l'argent pour la retraite

On distingue aussi le ratio de liquidité général. Il mesure la capacité d'une entreprise à s'acquitter des dettes à court terme. Il est calculé en effectuant la division de l'actif circulant par le passif circulant. Enfin, le ratio de capacité de remboursement mesure le poids des échéances annuelles des dettes sur les ressources interne. Il s'obtient en divisant la capacité annuelle d'autofinancement par le total des annuités de remboursement des emprunts à moyen terme.

Les ratios de rentabilité

Pour apprécier la rentabilité d'une entreprise et sa rentabilité, on utilise deux ratios essentiels à savoir : la marge brute d'exploitation et le ratio de productivité du travail. Le premier se calcule en divisant l'excédent brut d'exploitation par le chiffre d'affaires annuel. Il rend compte de la rentabilité réellement dégagé par l'entreprise et sa capacité à couvrir ces engagements. Quant au second, il se calcule en divisant la valeur ajoutée par le nombre de salariés. Ce ratio est très important pour comparer deux entreprises du même secteur.

Les ratios de liquidité

Les ratios de liquidité permettent d'estimer la capacité de l'entreprise à honorer ses dettes à court terme. Les deux ratios les plus utilisés sont le ratio de liquidité générale et le ratio de liquidité réduite. Le premier se calcule en divisant l'actif circulant par le passif circulant, tandis que le second prend en compte seulement les éléments les plus liquides du bilan (stocks exclus). Ces ratios doivent être supérieurs à 1 pour garantir une situation financière saine.

Il ne faut pas se baser uniquement sur ces chiffres pour évaluer la santé financière d'une entreprise. Effectivement, un ratio trop élevé peut signifier que l'entreprise n'utilise pas suffisamment son argent ou qu'elle a des difficultés dans sa gestion quotidienne.

Vous devez évaluer la trésorerie, la rentabilité et la solvabilité avant de prendre une décision d'investissement ou établir des relations commerciales avec une entreprise donnée.

Comprendre et interpréter correctement ces différents ratios est essentiel pour toute personne souhaitant investir dans une entreprise ou travailler avec elle. Il faut garder à l'esprit que ces chiffres ne sont qu'un indicateur de sa santé financière globale et que vous devez évaluer chaque cas individuellement afin d'avoir une vision complète et précise.

Les ratios de gestion de la trésorerie

Les ratios de gestion de la trésorerie permettent d'analyser la gestion des flux financiers à court terme. Ils sont particulièrement utiles pour les entreprises ayant une forte activité commerciale, qui ont besoin d'un bon contrôle de leurs entrées et sorties d'argent. Les deux ratios principaux sont le ratio du cycle d'exploitation et le ratio du fonds de roulement net global (FRNG).

Le ratio du cycle d'exploitation évalue le temps nécessaire pour convertir l'actif circulant en cash-flow. Il se calcule en soustrayant les dettes fournisseurs au délai moyen de paiement des clients. Ce ratio doit être maintenu aussi bas que possible afin de réduire l'exposition aux risques liés à une mauvaise gestion des flux financiers.

De son côté, le FRNG mesure la capacité d'une entreprise à gérer ses besoins financiers à court terme. Il se calcule en soustrayant les dettes à court terme du total des actifs courants. Si ce ratio est positif, il signifie que l'entreprise dispose suffisamment de liquidités pour faire face aux dépenses courantes sans avoir besoin de contracter un emprunt.

Les ratios de gestion de la trésorerie sont des outils essentiels pour comprendre et évaluer la situation financière d'une entreprise. Ils permettent de mesurer son efficacité dans la gestion des flux financiers à court terme et ainsi appréhender les risques liés à une mauvaise gestion. Vous pouvez ainsi connaître l'état financier réel de l'entreprise.