Héroïne

Effets à long terme (en cas d’usage régulier) :
syringe in the rough hand of a drug addict

Forte dépendance physique et psychique : marginalisation sociale.

Sur le plan physique :

Baisse de l’appétit, carences alimentaires, altération de l’état général.

Sur le plan psychique :

Troubles de l’humeur, insomnies, apathie. L’arrêt de l’héroïne peut provoquer un syndrome de sevrage, appelé manque, avec douleurs physiques et souffrances psychologiques intenses.

RÉDUCTION DES RISQUES

Depuis les années 80, des programmes spécifiques ont été mis en place auprès des usagers de drogues les plus en difficulté. Le but était d’éviter la contamination par le virus du sida, les hépatites B et C, de permettre l’accès aux soins, à l’hygiène et aux droits.

LES MESURES

• Mise en vente libre de seringues.

• Diffusion de Kits prévention (trousse contenant deux seringues et du matériel stérile) : l’objectif est de proposer du matériel stérile (afin d’éviter les abcès…), de diminuer le partage ou la réutilisation des seringues, de réduire le nombre des seringues abandonnées dans les lieux publics (risques de contamination).

• Création de Caarud (Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues : espace de repos, d’écoute, d’hygiène (douches, machines à laver), d’orientation vers le soin et les services sociaux, distribution de matériel d’injection stérile.

EN SAVOIR PLUS

L’essentiel sur l’héroïne
Pages : 1 2