Catherine REYNAUD-MAURUPT

Titre/Fonction : Sociologue.

Catherine Reynaud-Maurupt, docteur en sociologie (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS, 2000), a conduit des études le plus souvent qualitatives, portant sur différents groupes d’usagers de substances psychoactives. Ses principaux travaux cherchent à décrire et mieux comprendre  les tendances émergentes liées à l’usage des drogues réglementées ou illicites, ainsi que les modes de vie et les parcours sociaux auxquels l’usage de ces substances participe. Principale chargée de recherche et cadre coordonnateur du Groupe de Recherche sur la Vulnérabilité Sociale (GRVS), qu’elle a contribué à fonder (1995), elle a souvent travaillé en partenariat avec l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies au cours des dix dernières années.

 

 

Bibliographie :

Articles

  • Milhet M, Reynaud-Maurupt C, « Contemporary use of natural hallucinogens : from techno subcultures to Mainstream values », in : Hunt G, Milhet M, Bergeron H, Drugs and Culture : Knowledge, Consumption and Policy, Ashgate Edition, 2011, pp.149-170.
  • Cadet-Taïrou A, Reynaud-Maurupt C, Costes JM, Palle C, “Quantitative surveys in hard-to-reach populations: the experience of the ‘Observatoire français des drogues et des toxicomanies’”, Methodological Innovation Online, vol.5, n°2, 2010, 76-92.
  • Reynaud-Maurupt C, Cadet-Taïrou A, Zoll A, “The contemporary uses of hallucinogenic plants and mushrooms : a qualitative exploratory study carried out in France”, Substance Use and Misuse, Vol.44, issue 11, 2009, 1519-1552.
  • Reynaud-Maurupt C, Bello PY, Toufik A, Akoka S, “Characteristics and Behaviors of Ketamine Users in France in 2003”, Journal of Psychoactive Drugs, vol.39, n°1, 2007, 1-11.
  • Reynaud-Maurupt C, Cadet-Taïrou A, « Substances psychoactives chez les amateurs de l’espace festif Electro », Tendances, n°56, 2007, 1-4.
  • Reynaud-Maurupt C, Verchère, Toufik A, Bello PY, « Les usages de l’héroïne en France chez les consommateurs initiés à partir de 1996. La contribution d’une étude qualitative exploratoire menée en 2002 », Psychotropes, vol. 9, n°3-4, 2003, 57-78.

Rapports Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies en ligne