Cocaïne et crack

QUELS SONT LES RISQUES ?

La cocaïne est contre-indiquée dans les cas d’épilepsie, d’hypertension, de troubles psychiatriques ou d’asthme. Les premières fois, il convient d’être prudent sur la dose : il est conseillé de ne pas prendre plus de la moitié de ce qu’un habitué prend. La cocaïne est un stimulant sexuel. Ne pas oublier de se munir de préservatifs et de gel.
Le crack provoque des effets et des conséquences similaires à la cocaïne, mais plus violents, rapides et brefs. Il peut provoquer des altérations des voies respiratoires, voire un arrêt cardiaque pouvant entraîner la mort.

Mélanges, quels sont les risques ?

Mélanger des drogues est plus risqué que d’en prendre une seule. La majorité des accidents (mortels) observés sont dus aux mélanges. Mélangées, les effets des drogues sont antagonistes et s’annulent. Le consommateur est alors tenté d’augmenter les quantités consommées afin d’augmenter les effets des drogues. Le consommateur risque alors une forme d’overdose.

Risques d’overdoses :

En injection, il y a risque d’overdose par arrêt cardiaque. La coke donne l’impression de « tenir » l’alcool. Mais elle n’en empêche pas les effets secondaires. L’association des deux produits est plus toxique pour le foie[5].


EN SAVOIR PLUS
 
L’essentiel sur la cocaïne et le crack
[1] D. Richard, J-L Senon, M Valleur, dictionnaire des drogues et dépendances, Larousse, 2004.

[2] http://www.ofdt.fr/produits-et-addictions/de-z/cocaine-et-crack/

[3] Lignes, rails, traces, gouttes, tracks : la cocaïne est disposée en petits tas filiformes en vue d’inhalation à l’aide d’une paille.

[4] www.ofdt.fr, Cocaïne et crack : consommation

[5] Source : http://technoplus.org.

Pages : 1 2 3