Tabac

QU’EST CE QUE C’EST ?

cigarettesUne cigarette, c’est d’abord du tabac haché. Mais aussi de nombreux additifs destinés à en modifier le goût, faciliter la combustion et éventuellement accroître la dépendance. La dangerosité de la cigarette tient non seulement à sa composition, mais aussi à la façon d’inhaler, plus ou moins profonde, plus ou moins rapide, selon chaque fumeur. Chaque inhalation entraîne l’absorption, en quantité variable, des quelque 4 000 substances contenues dans la fumée de cigarette. Parmi lesquelles :

  • la nicotine, alcaloïde addictif responsable de la dépendance pharmacologique au tabac,
  • le monoxyde de carbone (CO), gaz toxique car provoquant une sous-oxygénation des tissus,
  • des goudrons hautement cancérigènes,
  • des irritants à l’origine des accidents cardiovasculaires favorisant la bronchite chronique.

 

QUI CONSOMME [1]?

24,9 % des 12-75 ans fument régulièrement[2] et 5 % occasionnellement[3]. On note une tendance générale à la diminution, avec une proportion quasi équivalente de fumeurs et d’anciens fumeurs. Soit pour les fumeurs 33 % des hommes et 26 % des femmes, et pour les anciens fumeurs 30 % des hommes et 24 % des femmes. La consommation moyenne, par jour, est de 14 cigarettes chez les hommes, 11 chez les femmes.

Entre 12 et 25 ans

Chez les 12-15 ans, 11 % des filles ont déjà fumé, contre 6,5 % des garçons. Chez les 16-25 ans, la tendance s’inverse : 45 % des hommes, contre 38 % des filles ont déjà fumé. On constate qu’il y a plus de fumeurs chez les personnes déscolarisées, au chômage ou subissant la séparation de leurs parents.

Il existe une relation entre :
consommation de tabac et de cannabis
(Le cannabis se fume en général avec du tabac et entraîne donc un risque de dépendance au tabac),
consommation de tabac et d’alcool (Les fumeurs tendent à consommer davantage d’alcool que les non fumeurs et à augmenter les quantités fumées lorsqu’ils consomment de l’alcool).

Dépendance au tabac

Alors que la majorité des buveurs ne sont pas dépendants de l’alcool, presque tous les fumeurs le sont du tabac. L’effet de la nicotine, absorbée à chaque bouffée, se fait ressentir très rapidement. Combiné à la multiplication du geste (10 à 20 fois par cigarette), il explique l’installation fulgurante de la dépendance :

  • dépendance comportementale (pression sociale et conviviale),
  • dépendance psychique (effets psychoactifs de la nicotine : plaisir, stimulation intellectuelle, antidépresseur, coupe-faim),
  • dépendance physique (irritabilité, nervosité, trouble de la concentration, dépression).
Cigarettes légères ?

A noter que les cigarettes dites « légères » constituent un pur argument de vente : leur nocivité est la même, quelle que soit leur teneur en goudron et en nicotine.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this pageEmail this to someone
Pages : 1 2 3 4