Femme et substitution aux opiacés

чертежи модели кораблей своими руками femmes et TSO

Le constat répété d’un manque d’information sur la question de la grossesse et des traitements de substitution aux opiacés, partagé tant par les femmes que par certains professionnels a amené les partenaires du groupe « Informer le public » du projet « Périnatalité Alcool et Autres Addictions » du territoire de santé 3 (projet piloté par l’ANPAA 56 depuis 2006) à travailler sur une réponse adaptée, pratique et aisément diffusable à travers la réalisation d’une plaquette «  правила поведения в современном обществе Femme et substitution aux opiacés ».

Contraception, grossesse et substitution

Bien souvent, le manque d’information est pour les femmes dépendantes des opiacés source de souffrances. Elles craignent, en cas de grossesse, des anomalies du bébé, un syndrome de sevrage néonatal. C’est pourquoi, bien des femmes renoncent à une maternité et si une grossesse survient, elles la vivent avec angoisse. Dans cette situation, l’observance du suivi de grossesse est souvent mauvaise. En effet, les femmes craignent le regard des professionnels sur la dépendance aux opiacés.

La conférence de consensus « Quand et comment les modalités d’un traitement doivent-elles être adaptées en pratique ? Pour les femmes enceintes ou souhaitant mener une grossesse ? In : Stratégies thérapeutiques pour les personnes dépendantes des opiacés : place des traitements de substitution. Alcoologie et Addictologie 2004 ; 26 (4S) : 233S-242S » par le Pr Claude Lejeune, service de néonatologie, CHU Louis Mourier, F-92701 Colombes, recommande la prescription des traitements de substitution et son maintien pendant la grossesse ( consultable ici ).

Ces femmes sont donc en droit d’avoir une information juste et éclairée.

Le dépliant de l’ANPAA

La diffusion de la plaquette http://sheek.me/disqusion/stihi-pro-dedov-morozov-raznih-stran.html стихи про дедов морозов разных стран « Femme et substitution aux opiacés » permet d’y contribuer.

Il s’agit d’un document d’informations pour les femmes dépendantes des opiacés (héroïne, traitement de substitution) concernant la question de la contraception et de la grossesse.

La plaquette recto-verso se présente sous la forme de questions -réponses. On y trouve également les coordonnées des professionnels du territoire de santé concernés si l’on souhaite obtenir plus de renseignements.

Les objectifs de cette plaquette sont donc multiples :

  • Renforcer l’observance du traitement de substitution aux opiacés chez les femmes enceintes ou désireuses de l’être
  • Inciter les femmes consommatrices d’héroïne à mettre en place un traitement de substitution aux opiacés à la lecture de la plaquette « Femme et substitution aux opiacés »
  • Informer et rassurer les femmes dépendantes des opiacés de la compatibilité d’une grossesse et d’un traitement de substitution aux opiacés
  • Mettre à disposition du public la plaquette « Femme et substitution aux opiacés » par l’intermédiaire des professionnels
  • Informer et rassurer l’entourage (futurs papa, parents…) par la mise à disposition de la plaquette
  • Informer sur la possibilité de l’allaitement

http://tik-group.ru/backup/komu-posvyasheni-stihi-lermontova.html кому посвящены стихи лермонтова Pour une version personnalisée, contactez Concept Imprimerie au 02 97 33 60 28.

Sur les territoires de santé

Vous pouvez télécharger la plaquette adaptée aux 8 territoires de santé bretons :

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this pageEmail this to someone